LMP LMNP Occasion

Loyer LMNP


RECHERECHER UN BIEN

à


Le loyer LMNP désigne les revenus locatifs tirés d’une location meublée réalisée sous le statut LMNP ou Loueur en Meublé non Professionnel. Il s’agit principalement d’un loyer peu ou pas imposé, grâce notamment au statut LMNP.  Le loyer LMNP est un revenu fiscal catégorisé comme bénéfice industriel et commercial et non comme revenu foncier.

Réaliser un investissement locatif LMNP

Pour pouvoir bénéficier du statut LMNP, un particulier doit remplir certaines conditions. L’activité de location réalisée sous le statut LMNP ne doit pas être pour l’investisseur une activité principale. Les revenus tirés de la location ne doivent pas dépasser les 50 % de ses revenus principaux. Généralement, le loyer LMNP ne doit pas dépasser le seuil des 23 000 € annuel.

L’investisseur peut investir dans un bien neuf ou ancien, mais avant de mettre le bien en location, il doit l’équiper entièrement. Le bien sera mis en location en étant meublé, en tenant compte des normes en vigueur pour une location meublée. En d’autres termes, le potentiel locataire du bien devra pouvoir s’y installer avec seulement ses effets personnels.  

Réaliser un tel investissement permet de bénéficier d’énormes avantages fiscaux, notamment la réduction, voire l’annulation des impôts. Selon que l’investisseur choisisse l’option LMNP amortissement ou un investissement sous Censi-Bouvard, il peut bénéficier de plusieurs avantages de réduction fiscale.

Loyer LMNP et régime micro-BIC

Le loyer LMNP doit être inscrit dans la catégorie des BIC ou bénéfices industriels et commerciaux. Les loyers issus des logements en location sous le statut sont soumis au régime fiscal micro-BIC. Ce régime s’applique dès lors que les revenus locatifs ne dépassent pas les 70 000 €, ce qui est le cas pour un loyer LMNP.  

Avec le régime micro-BIC, le loueur en meublé non professionnel peut bénéficier d’un abattement de 50 % sur les recettes imposables. En d’autres termes, seule la moitié des revenus locatifs est imposée.

Il faut cependant noter que les propriétaires redevables de la TVA sur options et ceux qui ont renoncé à la franchise pour le paiement de la TVA ne peuvent en bénéficier.

Mais avec le statut LMNP, en plus de l’abattement de 50 % prévu par le régime micro-BIC, l’investisseur peut bénéficier d’autres avantages fiscaux. Il peut au final annuler l’imposition sur le loyer LMNP.

Les autres avantages fiscaux sur le loyer LMNP

Un investisseur en LMNP peut, grâce à diverses combinaisons, réduire largement voire annuler l’imposition sur le loyer LMNP. Durant l’année d’acquisition du bien, les frais d’acquisition peuvent être déduits du loyer LMNP. Il s’agit entre autres des droits d’enregistrement, frais de notaires, commissions diverses… il est même possible d’étaler cette déduction sur une période de 5 ans.

Dans les mêmes conditions qu’un investissement immobilier quelconque, les frais de gestions, intérêt d’emprunt et primes d’assurance peuvent aussi être déduits. Il y a enfin les charges locatives et les éventuelles charges de copropriétés. Si à la fin de l’année cette déduction crée un déficit, ce dernier peut être amputé de vos autres revenus BIC de même nature.

Le déficit peut aussi dans certains cas être reporté sur plusieurs années, ce qui permet de bénéficier d’un loyer LMNP non imposé.

Mots clés recherchés :

 

RECEVEZ nos ALERTES NOUVEAUX biens mis en vente